• Membres
  • Anciens doctorants et post-doctorants

Troisoeufs Aurélien

Anthropologue

Contact : aurelien.troisoeufs(at)gmail.com

Université Paris Descartes

Titre de la thèse : La construction de la personne souffrant de trouble psychique et la "démocratie sanitaire" : Groupes d'Entraide Mutuelle (GEM) et structures apparentées

Sous la direction d' Anne M. Lovell

La transformation de la relation entre le patient et le soignant et l'émergence des associations de malades sont parmi les changements les plus importants intervenus dans le domaine de la santé depuis 25 ans. Toutefois, la psychiatrie a historiquement présenté une spécificité sociologique dans ses pratiques et ses objectifs - à la fois les soins et la guérison, et la double protection du patient et de l'ordre social. Ses caractéristiques demeurent particulières, comparé aux domaines de la médecine, au niveau des statuts judiciaires, des types de soins qu'elle promulgue, de ses objectifs multiples quant aux prises en charge des malades et à l'encadrement des soins, ce qui la différencie d'autres domaines de la médecine.

Dans le contexte français, la psychiatrie oscille actuellement entre deux mouvements contradictoires en ce qui concerne le rapport du patient à son traitement, marqués par deux extrêmes : le renouvellement de l'hospitalisation d'office et de l'injonction de facto au soin d'un coté ; et des nouveaux dispositifs qui ont pour objectif d'accorder une plus grande autonomie aux malades de l'autre. C'est dans ces conditions spécifiques que le malade rentre dans une gamme de pratiques qui implique différentes manières de considérer la maladie, le malade en tant qu'individu, la condition d'être une personne (personshood) et les pratiques de citoyenneté.

La promulgation de la loi n°2005-102 du 11 février 2005 a permis l'émergence des GEM (Groupe d'Entraide Mutuelle). Cette nouvelle forme associative qui regroupe des personnes souffrant de troubles psychiques et qui a été conçue comme un moyen de compenser les conséquences du handicap psychique, de réinsérer les individus dans la "cité", ainsi que de leur (re)donner une place « citoyenne », à travers le partage et l'échanges d'expérience entre pairs.

Cette thèse s'appuie sur des perspectives d'anthropologie de la psychiatrie, pour se demander si les processus que sont les GEM et les structures apparentées- les savoirs pratiques ordinaires, les interrelations quotidiennes entre les adhérents et les rapports avec le monde extérieur- peuvent transformer le "malade mental" en "malade comme les autres", sinon en citoyen. L'objectif est donc, de s'interroger si ce processus de production de connaissances "patientiques" dans des structures de type GEM et autres peut, à travers le développement des connaissances sur le vivre dans la cité, transformer véritablement le rôle et la place du malade ainsi que les pratiques et les techniques mobilisées pour le traiter ? Pour saisir ces processus, il s'agira de se centrer sur la notion de "travail sur la personne", telle qu'elle est conçue dans l'anthropologie classique (Mauss, 1950 ; Carrithers et al., 1985 ; Martin, 2007) et en anthropologie psychiatrique (Barrett, 1999), comme outil heuristique pour guider les observations de ces processus.

Trois volets complémentaires seront employés :

- Le volet quantitatif a pour but la réalisation d'un questionnaire portant sur des données descriptives des 300 GEM existant aujourd'hui en France. Un travail similaire sera effectué sur les structures apparentées, dans les régions où l'enquête de terrain sera effectué (région île de France et région PACA). L'objectif est de recueillir des informations sur l'organisation des structures et sur les adhérents.
- Le volet qualitatif sera constitué d'observations et d'entretiens dans plusieurs GEM et structures apparentées, en vu d'une analyse comparative. Il s'agira de travailler sur les pratiques qui se déroulent au sein de ces structures et qui visent à produire un certain type de personne (Barrett, 1999).
- Le troisième volet est une approche des trajectoires de vie des individus. L'objectif est de pouvoir suivre, tout au long de la thèse, plusieurs adhérents de GEM au cours de ses différents déplacements dans des lieux comme les CMP, les HDJ, les hôpitaux ou d'autres associations. Ce travail est le moyen de donner une autre dimension au travail comparatif et de comprendre l'impact des GEM sur les individus en dehors des structures elles-mêmes.

Mots clés : Anthropologie ; Psychiatrie ; Groupe d'Entraide Mutuelle (GEM) ; Pairs aidants ; Personne ; Démocratie sanitaire ; Handicap psychique.