• Membres
  • Anciens membres

Esterle Laurence

Sociologue, directrice de recherche Inserm

Thèmes de recherche

  • Innovation en e-santé
  • Evaluation des politiques publiques de recherche et développement et indicateurs de science et technologie

Recherches au Cermes3

L'application des nouvelles techniques d'information et de communication au domaine de la santé (e-santé) constitue une innovation managériale majeure susceptible de modifier l'organisation et les pratiques des soins. Le projet de recherche est d'explorer le processus d'innovation par lui-même en se situant dans les cadres conceptuels de la sociologie de l'innovation. Cette approche permet d'identifier les facteurs clés conduisant à l'adoption et la diffusion durable des applications en e-santé, et notamment du dossier électronique du patient et des télé-consultations. Ce projet comprend aussi le développement de méthodologie d'évaluation, prenant également en compte les changements organisationnels et les changements de pratiques professionnelles. Laurence Esterle a coordonné sur cette thématique le projet européen EHR-Implement (http://www.ehr-implement.eu/) cofinancé par l'Union européenne dans le cadre du programme de santé publique. Ce projet visait à analyser les initiatives nationales de mise en œuvre du dossier électronique du patient à grande échelle. Laurence Esterle poursuit également ses activités en matière d'évaluation des politiques de R&D. Elle a ainsi coordonné en 2007/2008 l'étude Biomed sur la recherche publique dans le domaine biomédical en France menée par FutuRis et financée par le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche et l'Inserm. Elle s'est intéressée également à l'histoire contemporaine de grands enjeux de la recherche médicale.

Parcours de recherche

Laurence Esterle a exercé des activités de recherche dans le domaine de l'immunologie des tumeurs de 1977 à 1991. Elle quitte la recherche expérimentale et entre en 1991 à l'Association française de lutte contre la mucoviscidose en tant que directrice scientifique. Dans le même temps, elle contribue à démontrer le rôle des associations de patients dans les politiques de recherche en France. En 1993, elle rejoint la direction de l'Inserm pour prendre la responsabilité des programmes scientifiques et de la coordination scientifique avec les partenaires. Elle participe à la mise en place du département d'animation et de partenariat scientifique de l'Inserm dont elle assure la direction jusqu'en septembre 1999. Elle rejoint alors l'Observatoire des sciences et des techniques (OST) en tant que directrice adjointe, puis y est nommée directrice en 2002. L'OST est un groupement d'intérêt public responsable de la production d'indicateurs et d'analyses sur les systèmes de R&D. À la fin de son mandat en 2005, elle rejoint le Cermes pour développer des recherches sur l'innovation dans le domaine de l'e-Santé. Elle a été également chercheure associée à l'Institute of Computer Sciences de la FORTH (Grèce) en 2006 et 2007. En 2008-2009, elle a été directrice de l'Institut Francilien Recherche, Innovation et Société.(http://www.ifris.org)