Thomas Gaëtan

Doctorant en histoire et sociologie des sciences, EHESS

Contact : gtn.thomas(at)gmail.com

Thèse soutenue le 31 mai 2018 : Routine et routinisation. Une histoire de l'épidémiologie des maladies infectieuses et de la vaccination (1940-1990)

Sous la direction de Luc Berlivet et Patrice Bourdelais

L'histoire des maladies infectieuses et de la vaccination apparaît des plus calmes au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Jusqu'au développement de l'épidémie de sida et la controverse du vaccin contre l'hépatite B dans les années 1990, on ne trouve la trace d'aucune controverse importante en France. On pourrait réaliser un emprunt au lexique de la vaccination pour qualifier cette histoire, elle est routinière (on parle de vaccination de routine pour une campagne vaccinale régulièrement reconduite et menée en population générale). Pourtant, c'est durant cette période que le dispositif vaccinal a atteint un niveau de complexité inédit. Ne tenant probablement pas par inertie, la routine vaccinale a requis tout un travail de régulation des produits et des passions. Cette thèse est consacrée au travail de routinisation accompli au sein d'un régime scientifique particulier, l'épidémiologie, dont la spécificité est d'être fortement articulée à l'Etat. Différents fonds d'archives sont mobilisés pour écrire cette histoire marquée par la globalisation de la santé publique et les enjeux postcoloniaux : archives scientifiques de l'Institut National d'Hygiène devenu Inserm, les archives du Centre International de l'Enfances, des archives politiques et juridiques du Ministère de la Santé et des commissions de santé publique, ainsi que des archives de l'Organisation Mondiale de la Santé.

EN POURSUIVANT VOTRE NAVIGATION SUR CE SITE, VOUS ACCEPTEZ L’UTILISATION DE COOKIES OU AUTRES TRACEURS AFIN DE RÉALISER DES STATISTIQUES DE VISITES.