• Membres
  • Doctorants

Mahamé Stéphanie

Doctorante en sociologie, EHESS/ Université d’Abomey-calavi (UAC)

Formation Doctorale "Santé, Populations et Politiques Sociales" (SPPS)

Financée par l’IRD (Allocations de recherche pour une thèse au Sud)

Contact : stephanie.mahame(at)ird.fr |stephaniemahame(at)yahoo.fr

 

Titre de la thèse : Les représentants pharmaceutiques au Bénin. Profession et marché

Sous la direction de Maurice Cassier (Cermes3), en codirection avec Adolphe Kpatchavi (UAC) et Carine Baxerres (IRD, Merit)

Après une maitrise en sociologie portant sur l’offre publique de services de santé à l’échelon local, elle a réalisé de 2014 à 2016 un DEA à l’université d’Abomey-Calavi dans le cadre du programme de recherche Globalmed. Son mémoire de DEA s’intitule « La distribution formelle du médicament au Bénin : la structuration d’une offre locale dans un contexte global ».

Son sujet de thèse s’inscrit dans la suite de ce travail et vise à explorer la construction de l’offre de médicaments à partir de l’étude des représentants pharmaceutiques des firmes et des agences de distribution qui agissent pour elles au Bénin. Ses terrains d’enquête se situent au Bénin et en Côte d’Ivoire et éventuellement en France où elle compte interroger les firmes de production et de distribution actives en Afrique.

Résumé de la thèse

Le médicament pharmaceutique industriel en Afrique suscite des questionnements à la fois sur les politiques pharmaceutiques, les réseaux de distribution et les stratégies d’implantation des firmes. Si les deux premiers aspects font l’objet d’études en sciences sociales, l’industrie pharmaceutique et ses activités sur le continent ont été très peu étudiées. Selon certains auteurs, cette industrie maintiendrait volontairement un voile sur ses services de vente, dont un des maillons essentiels est porté par les représentants pharmaceutiques. Ceux-ci s’impliquent dans la promotion mais également dans la distribution pharmaceutique. Il importe aujourd’hui, dans le contexte de la globalisation, de mener une étude anthropologique sur les activités effectivement réalisées par cette profession et sur leurs conséquences dans la construction sociale des marchés du médicament en Afrique. Cette étude est conduite au Bénin mais avec une mise en perspective de la situation de la Côte d’Ivoire.

EN POURSUIVANT VOTRE NAVIGATION SUR CE SITE, VOUS ACCEPTEZ L’UTILISATION DE COOKIES OU AUTRES TRACEURS AFIN DE RÉALISER DES STATISTIQUES DE VISITES.