• Formation
  • Enseignement
  • Enseignements 2014-2015
  • Séminaires à l'EHESS 2014-2015

Le nouvel esprit de la psychiatrie et de la santé mentale : histoire, sociologie, philosophie

Sous la responsabilité de Pierre-Henri Castel, Alain Ehrenberg et Nicolas Henckes

Argument

Ce séminaire interdisciplinaire est ouvert à tous les collègues intéressés à un titre ou un autre par l'histoire, la sociologie, l'anthropologie et l'épistémologie des questions de santé mentale et de psychiatrie. Il favorisera les comparaisons internationales, le recul historique sur les phénomènes, mais aussi la réflexion sur les politiques publiques de la santé mentale et de la psychiatrie.
Il offrira aussi un espace où les étudiants (de M2 aux postdoctorants) pourront exposer leurs travaux en cours, et il proposera des lectures d'articles récents ou de "classiques" du domaine.
Il comporte quatre axes (provisoires) :
1. Une réflexion suivie autour du "cerveau social", des neurosciences cognitives, et de leur impact sur la reconfiguration générale des questions de santé mentale et de psychiatrie.
2. Une attention particulière aux questions de petite enfance et de socialisation précoce, avec une mise en perspective du poids croissant que ces enjeux, formulés en termes de santé mentale, prennent dans les politiques publiques (on pensera notamment à la réflexion d'Esping-Andersen à ce sujet).
3. À l'autre bout de la chaîne, les transformations induites par la chronicisation des maladies mentales, par la vie en mode suboptimal, par l'aménagement des notions d'autonomie et de handicap qui se substituent peu à peu à l'ambition traditionnelle de guérir en psychiatrie.
4. Une tentative de formuler ou de reformuler la question polémique de savoir s'il y a des pathologies mentales "émergentes" et en quel sens ?
Ce séminaire inclura enfin une recherche plus méthodologique, visant à remplir peu à peu une boîte à outils théoriques susceptible, dans l'idéal, d'être exploités de façon transdisciplinaire. Nous envisageons par exemple des discussions critiques et des clarifications autour de notions compliquées, en vif débat ou, au contraire, dangereusement banalisées aujourd'hui : looping effect, naturalisation de l'intentionnalité, care, l'idée de fonction dans les neurosciences, l'instrumentation biostatistique en génétique, en épidémiologie, ou dans l'évaluation des thérapies, les théories variées des émotions et de l'affect, la liste étant indéfiniment ouverte.

Programme 2014-2015

Un mardi par mois, de 16 heures à 18 heures, à l'université Paris Descartes, 45 rue des Saints-Pères, 75006 Paris, salle des thèses (Bâtiment Jacob)

14 octobre 2014
Alain Ehrenberg, Les neurosciences cognitives : une anthropologie de l'action, mais laquelle ?

18 novembre 2014
Alain Ehrenberg, Qu'est ce qu'il peut bien avoir dans la tête ? Les mécanismes du social dans la matrice des sciences cognitives

9 décembre 2014
Denis Forest, Les neurosciences sociales comme programme de recherche : au-delà de la théorie de l'esprit

13 janvier 2015
Nicolas Henckes, Une maladie sociale? Symptôme et fonctionnement dans l'entrée dans la psychose

10 février 2015
Baptiste Moutaud, Titre à déterminer

10 mars 2015
Nicolas Henckes, Trop d'attentes. Pronostic, prédictions et anticipations en psychiatrie du jeune adulte

14 avril 2015
Julie Mazaleigue, Titre à déterminer

12 mai 2015
Pierre-Henri Castel, La notion psychopathologique de perversion, sous l'angle d'une anthropologie du Mal

Le séminaire sera clôturé par une journée d'étude qui se déroulera le 5 juin 2015 : "Qu'est-ce la maladie mentale ? Entre intentionnalité folle et déficits cognitivo-cérébraux"

 

Les plans et bibliographies des séances sont disponibles sur http://psychiatriesantementale.blogspot.fr