• Formation

Réseau jeunes chercheurs travail et santé

Le réseau des Jeunes Chercheurs Travail & Santé compte aujourd’hui une trentaine de membres, pour la plupart doctorants dans différentes disciplines (sociologie, histoire, gestion, droit, ergonomie…). A travers ce séminaire, notre souhait est d'aider les jeunes chercheurs à développer et diffuser leurs recherches tout en croisant les regards de disciplines différentes afin de les amener à échanger autour d’une thématique commune. Les problématiques articulant travail et santé, peuvent être appréhendées de manières variées et soulèvent un ensemble de questions pratiques, méthodologies, théoriques et épistémologiques, auxquelles les différentes disciplines apportent des réponses, parfois contrastées. A chaque séance un doctorant présente donc son travail avec en regard la présentation d'un chercheur confirmé.

Lauréat 2015 et 2016 des actions soutenues par le DIM GESTES, le réseau propose pour l'année un cycle de 6 séminaires et un colloque de deux journées les 23 et 24 mars 2017 (programme à venir sous peu).

 

Séance 1 : Les RPS au prétoire. Retour sur la judiciarisation des troubles de santé psychique liés au travail

Le mercredi 22 février de 9h30 à 13h

Salle de séminaire du CSO-Sciences Po Paris au 19 rue Amélie, 75007 Paris

Animation de la séance : Rémy Ponge, doctorant en sociologie, Université Versailles Saint Quentin en Yvelines, Printemps, et Scarlett Salman, MCF Université Paris-Est, Marne la Vallée, Lisis

Intervenant.e.s  :

Eric Beynel, animateur de la commission Santé et Conditions de travail du syndicat Solidaires

Delphine Serre, sociologue, professeure Université Paris Descartes, Cerlis

"Acteurs et enjeux des conflits autour des accidents du travail dans les tribunaux des affaires de sécurité sociale"

Loic Touranchet, avocat, cabinet Actance

« Pratiques professionnelles d'avocats face aux RPS: un témoignage »

Résumé

À la suite de plusieurs affaires portées devant les tribunaux, une série d'arrêts ont été rendus qui font le lien entre organisation du travail, politique de management, système d'évaluation et troubles de la santé psychique des travailleurs (dépression, harcèlement moral, stress, RPS, burn out, suicides...). Plusieurs arrêts ont ainsi été rendus qui reconnaissent en accident du travail des dépressions ou des suicides. D'autres ont pointé le risque que font peser certaines formes de management et d'évaluation du personnel sur la santé des salariés et ont condamné en conséquence les pratiques de certaines entreprises (Arrêt Mornay 2007, Sanofi 2012, Caisse d'Épargne 2012). Enfin, plusieurs arrêts visant à encadrer la mise en place de projets de réorganisation du travail et à prévenir toute atteinte à la santé psychique des salariés ont été rendus (Snecma 2008, Fnac 2012)

Le produit de ces actions en justice, menée par des représentants du personnel et de CHSCT ont donné des armes à ces acteurs (reconnaissance en accident du travail, suspension des projets de réorganisation, faire interdire des systèmes d'évaluation du personnel...). En même temps qu'elles montrent l'importance du contentieux dans la production d'un cadre juridique sur les troubles de santé psychique, ces affaires posent la question de la capacité des acteurs à ester en justice et des conséquences de ces actions. À travers des échanges croisés entre chercheurs et acteurs de l'action judiciaire (avocat, syndicaliste) cette séance visera à interroger la judiciarisation des conflits autour des troubles de santé psychique liés au travail, les conditions de possibilités de l'action en justice, le sens et les enjeux que cela soulève pour les acteurs. 

-------

Pour plus d'informations, contact : camille.gasnier(at)ehess.fr

http://gestes.net/calendrier/

logo-region-idf