• Membres
  • Chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens

Gaudillière Jean-Paul

Directeur du Cermes3
Historien, directeur de recherche Inserm et directeur d'études cumulant EHESS

Contact : gaudilli(at)vjf.cnrs.fr

 

Présentation

Mes travaux ont d'abord porté sur le régime d'innovation biomédical caractéristique de la seconde moitié du 20ème siècle. Ils se concentrent aujourd'hui sur le gouvernement de la santé par le risque et les questions de la mondialisation

Sciences, production industrielle et régulation des usages du médicament
L'essentiel des activités de recherche que j'ai menées jusqu'en 2013 a porté sur les rapports sciences, médecine et industrie appréhendés à partir de l'histoire du médicament au XXème siècle. Il s'agit d'aborder les transformations sur longue période d'un ensemble de problèmes allant des modalités d'organisation de la recherche aux usages cliniques du médicament en passant par la production industrielle, le marketing ou la gestion de la propriété intellectuelle des agents thérapeutiques. Faisant largement appel aux archives industrielles, ces enquêtes permettent d'interroger la variété et l'histoire des formes de régulation, c'est-à-dire l'ensemble des dispositifs qui définissent les conditions de production, de mise à disposition et d'évaluation des effets des médicaments.

Médecine et gestion des risques en santé environnementale de cancer depuis les années 60
Après une longue enquête sur la façon dont les usages médicaux et agricoles des hormones stéroïdes ou leurs analogues sont devenus objet de controverse et de débat public conduisant, dans les années soixante-dix, à une redéfinition radicale des risques de cancer et des moyens de les contrôler, mes recherches actuelles portent sur l'émergence de la santé environnementale, son rôle dans la généralisation des pratiques et dispositifs de gestion des risques de santé. Un programme poursuivi avec Nathalie Jas (Unité Ritme de l'Inra) porte en particulier sur la façon dont les perturbateurs endocriniens, ces substances chimiques disséminées dans l'environnement suspectées d'être à l'origine de l'incidence croissante de certains cancers ainsi que de graves perturbations des capacités de reproduction des populations animales et humaines, sont devenues des objets légitime de recherche et de régulation aux Etats-Unis puis en France.

De la santé publique internationale à la santé globale : savoirs, maladies et gouvernement de la santé depuis 1945. Projet ERC Advanced GLOBHEALTH
Ce projet collectif soutenu par le Conseil Européen de la Recherche consiste en une étude historique et anthropologique des deux régimes de savoir et d'action qui ont caractérisé le gouvernement de la santé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale : le régime de la santé publique internationale, dominant jusqu'au années 80, centré sur les politiques d'éradication, le rôle des Etats-nations et du système des Nations-Unies (OMS) et le régime actuel de la santé globale qui privilégie les régulations marchandes, les alliances et partenariats publics-privés, la gestion des risques et des maladies chroniques, l'intervention chimio-thérapeutique.
L'objectif est de comprendre l'émergence de ce dernier, depuis le début des années 80, en s'intéressant aux processus de globalisation et de localisation qui ont mis à l'agenda de nouvelles pathologies, fait place à de nouveaux acteurs et dispositifs d'intervention. Le projet porte sur la mondialisation de la tuberculose, de la santé mentale, des médecines traditionnelles et de la génétique médicale afin de comprendre comment certaines catégories, régimes thérapeutiques, produits industriels ou domaines d'expertise sont devenus des éléments du gouvernement "global" de la santé, des populations et du développement avec un intérêt particulier pour les formes de modernisation alternative. Les enquêtes portent à la fois sur les actions des organisations internationales et sur la dynamique des interventions locales. Elles privilégient deux aires culturelles : l'Afrique de l'Est et l'Inde.

Dernières publications

EN POURSUIVANT VOTRE NAVIGATION SUR CE SITE, VOUS ACCEPTEZ L’UTILISATION DE COOKIES OU AUTRES TRACEURS AFIN DE RÉALISER DES STATISTIQUES DE VISITES.