• Projets
  • Projets passés

Savoirs, expertise, régulation : comment les "perturbateurs endocriniens" sont-ils devenus des objets de gouvernement ? Une comparaison France - Etats-Unis

Coordinateurs : Jean-Paul Gaudillière (Cermes3) et Nathalie Jas (Unité Inra Ritme)

Résumé du projet de recherche et résultats attendus en terme d'apports à l'action publique :

Le projet proposé consiste en une analyse de la façon dont l'hypothèse des perturbateurs endocriniens est – ou n'est pas - devenue un objet de recherche, d'expertise et de débat politique. Il s'agit de comparer les manières dont aux Etats- Unis et en France deux types de substances les hormones et les pesticides sont devenues des perturbateurs endocriniens durant la seconde moitié du XXème siècle puisque la problématique des perturbateurs s'est imposée dans un pays et reste largement méconnue dans l'autre. L'hypothèse centrale est que cette différence tient moins à la présence ou à l'absence de certaines compétences de recherche qu'aux pratiques d'expertise et de débat publique ayant ou non facilité la convergence entre écologie, médecine et agriculture. Parmi les résultats attendus de ce projet de recherche se trouve l'élucidation des facteurs qui ont contribué au fait que l'"hypothèse perturbateurs endocriniens" ait rencontré – et rencontre toujours - de ce côté ci de l'Atlantique des difficultés importantes pour trouver des espaces de réception, d'appropriation et de développement. Cette élucidation devrait permettre de nourrir les réflexions visant à donner en France une meilleure visibilité à l'"hypothèse perturbateurs endocriniens". La recherche portera sur les dossiers "hormones sexuelles" et "pesticides" qui ont joué un rôle essentiel dans la constitution de l'hypothèse perturbateurs mais sont depuis longtemps des facteurs controversés de risque. Ces dossiers seront traités selon trois axes : 1) une analyse bibliométrique à deux niveaux : cartographie de l'ensemble de la littérature de recherche sur les perturbateurs ; analyse qualitative longue des deux dossiers ; 2) reconstitution des trajectoires d'activité de certains acteurs clés aux Etats-Unis et en France ; 3) analyses ciblées de certains des dispositifs d'expertise et de régulation.