La recherche et le développement pharmaceutique pour les maladies négligées sous l'angle de la leishmaniose : rupture ou continuité dans la santé globale ?

Soutenance de thèse de doctorat en santé et sciences sociales de Mady Barbeitas

10 janvier 2022, 14h

EHESS, salle A07_37, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris

Jury

Maurice Cassier, directeur de recherche, CNRS (directeur de thèse)
Mathieu Quet, directeur de recherche, IRD (rapporteur)
Jean Paul Gaudillière, directeur de recherche Inserm, EHESS
Jaime Benchimol, professeur à la Fondation Oswaldo Cruz, Brésil (rapporteur)
Samira Guennif, directrice de recherche Université Sorbonne Paris Nord
Els Torreele, chercheuse à University College London
Bernard Pécoul, directeur de la Drugs for Neglected Diseases initiative

Résumé

La leishmaniose est un complexe de manifestations cliniques qui figure dans la liste de maladies tropicales négligées de l’Organisation Mondiale de Santé. Elle est endémique dans 98 pays ou territoires et son incidence annuelle est d’environ 2 millions de nouveaux cas dans le monde. Les maladies tropicales négligées peuvent être définies comme des maladies tantôt mortelles, tantôt débilitantes, se caractérisant principalement par un manque de traitement(s) adapté(s), qui est à mettre sur le compte de l’absence de débouchés commercialement rentables. L’importance de cette maladie dans le contexte mondial alliée au manque d’engagement du secteur privé dans la mise au point de nouveaux traitements a mobilisé divers acteurs et notamment des instituts de recherche publics et des organisations internationales. Ceux-ci se sont rapprochés du secteur privé pour partager les coûts et les risques de développement de nouveaux médicaments pour la leishmaniose, établissant ainsi des partenariats public privé. Dans ce cadre, cette recherche vise à interroger les rapports de pouvoir à l’œuvre dans les partenariats public privé pour le développement de nouveaux médicaments contre la leishmaniose. Elle circonscrit également le processus de production et de circulation des connaissances scientifiques dans ce dispositif d’innovation. Cette étude s’intéresse notamment au rôle et à la place des entreprises, des institutions publiques et des organisations internationales dans le partage d’information et dans la mise à disposition des nouveaux produits pour les patients négligés. D’autre part, cette thèse porte sur la trajectoire des molécules destinées au traitement de la leishmaniose au niveau mondial. Par l’étude de la trajectoire, cette recherche propose un regard ample sur les enjeux politiques, économiques et technologiques liés à la production des médicaments pour les maladies négligées. Ce deuxième axe se fonde sur l’hypothèse d’une transformation et d’une adaptation de l’innovation thérapeutique selon les contextes d’usage, les régions géographiques et la nature des acteurs impliqués. Par l’exemple de la leishmaniose, j’espère apporter une contribution dans les champs de l’économie politique du médicament et de la mondialisation de la santé.

Mots clés 

Innovation, maladies négligées, partenariat public privé, leishmaniose, santé globale, trajectoire de médicament, recherche et développement, TDR , DNDi


Copyright © 2022 Cermes3

Centre de recherche, médecine, sciences, santé, santé mentale, société
UMR CNRS 8211 - Unité Inserm 988 - EHESS - Université de Paris
7, rue Guy Môquet - BP 8
94801 Villejuif Cedex

logo inserm   logo cnrs   logo universite paris   logo ehess