• Membres
  • Doctorants

Geise Mandy

 Doctorante en anthropologie, EHESS

Formation doctorale Santé, populations, politiques sociales

 

Thèse soutenue le 13 juillet 2020 : Localiser la génétique : faire sens du diabète dans la recherche, le soin et la santé publique au Mexique

Sous la direction de Jean-Paul Gaudillière et Claire Beaudevin

Le gène est intégré dans divers domaines de connaissances et de pratiques dans lesquels les médecins, scientifiques et expert.e.s en santé publique au Mexique donnent un sens au diabète, aux maladies génétiques, à la santé et à l'hérédité. La génétique médicale dans la clinique (pédiatrique) traite principalement des maladies monogéniques, des troubles métaboliques congénitaux et des anomalies chromosomiques. Elle occupe cependant une place marginalisée dans la politique et les investissements en matière de soins de santé dans le pays. La présence croissante du diabète en tant que problème de santé publique a donné lieu à des campagnes incitant les gens à manger mieux et à faire plus d'exercice. Mais le diabète est également au cœur de la recherche portant sur le profil génomique particulier de la population mexicaine — rendu unique par les contributions ancestrales à un génome mestizo — et sur ses relations à la prédisposition accrue au diabète et à d'autres maladies chroniques courantes. Des travaux récents ont proposé des méthodes pour expliquer la présence croissante du diabète au Mexique par une approche biosociale prenant en compte le rôle de l'environnement (social) dans l'apparition de la maladie. L'épigénétique, en étudiant l'influence des facteurs environnementaux sur l'expression des gènes, apporte de nouvelles façons de penser les gènes et leur articulation à la maladie et l'hérédité. En combinant les données biologiques et les enquêtes sur la situation sociale des communautés étudiées, l'épigénétique intègre activement l'environnement. Cette intégration fournit aux scientifiques des outils pour réfléchir à la façon dont l'environnement s'inscrit dans les corps. Ces travaux permettent donc aux chercheur.e.s de biomédecine et de sciences sociales de (re)penser la façon dont le corps et l'environnement agissent ensemble, ouvrant la porte à de nouvelles façons de conceptualiser la prédisposition génétique et la maladie.

Mots clés : Génétique médicale - Génomique - Diabète - Santé globale - Mestizaje - Épigénétique

EN POURSUIVANT VOTRE NAVIGATION SUR CE SITE, VOUS ACCEPTEZ L’UTILISATION DE COOKIES OU AUTRES TRACEURS AFIN DE RÉALISER DES STATISTIQUES DE VISITES.