• Membres
  • Doctorants

Tossé Lindzy

Doctorante en biologie, Université de Nantes

Contact : lctosse(at)gmail.com

Site personnel

 

Titre de la thèse : Fabriquer une population locale pour la médecine génomique en France : Analyses sociohistorique  de la constitution de la biobanque d’ADN PREGO  (1990-2017)

Sous la direction de Richard Redon et Catherine Bourgain (Cermes3)

Ces trente dernières années ont vu l’évolution rapide de la génétique et la création massive de banques d’ADN, outil indispensable pour la recherche biomédicale. En utilisant l’approche d’étude des sciences, technologies et de la santé en société (STS), cette thèse décrit comment et pourquoi un institut régional de soin et de recherche français, spécialisé dans les maladies cardiovasculaires, respiratoires et métaboliques, constitue une banque d’ADN (PREGO) à partir de plus de 5000 donneurs de sang sain natifs du grand ouest de la France. Dans la lignée des études de laboratoire, les observations participantes, analyses documentaires, et entretiens ouverts semi-directifs révèlent premièrement que les collectes mobiles de sang de l’EFS permettent aux chercheurs d’accéder à une population dite locale. Leurs cadres et routines historiques facilitent l’adhésion au don d’ADN. Toutefois, les conditions tacites associées incluent une utilisation pour la recherche académique et des applications médicales. Deuxièmement, la conception de cette biobanque montre que les systèmes expérimentaux de l’institut utilisent les ressources de la clinique, du laboratoire et du territoire. Les retracer permet de visualiser la circulation du savoir et des pratiques autour des données génétiques, et les changements d’échelles permettant à cet institut de devenir un acteur clé dans la fabrique de populations locales pour la médecine génomique française.

EN POURSUIVANT VOTRE NAVIGATION SUR CE SITE, VOUS ACCEPTEZ L’UTILISATION DE COOKIES OU AUTRES TRACEURS AFIN DE RÉALISER DES STATISTIQUES DE VISITES.