• Membres
  • Post-doctorants

Mesturini Silvia

Post-doctorante, ERC Healing Encounters

Contact : silvia.mesturini(at)cnrs.fr

 

Présentation

Silvia Mesturini Cappo est titulaire d'une Licence en sciences sociales de l'Université Libre de Bruxelles, d'un DEA en sciences sociales de la religion de l'Ecole Pratique d'Hautes Etudes de Paris (EPHE-Sorbonne) et d'un doctorat en anthropologie de l'Université Libre de Bruxelles, obtenu en 2010.

Elle a passé la plupart de ses années post-doctorales à enseigner l'anthropologie à l'UCLouvain en Belgique, à initier des professionnels en santé mentale aux pratiques de la recherche inductive en sciences sociales et à mener des recherches appliquées et collaboratives dans le secteur du travail social à Bruxelles. Sa thèse, « Espaces Chamaniques en Mouvement: Itinéraires Vécus et Géographies Multiples » était basée sur un travail de terrain multi-situé, notamment en Europe (France, Belgique, Hollande et Espagne) ) et en Amérique du Sud (Pérou, Bolivie et Équateur) mené entre 2004 et 2010.

Ses recherches sur les rituels de l'ayahuasca et leur internationalisation faisaient partie d'un intérêt plus large pour la pratique chamanique. Son ethnographie était centrée sur: l'interaction rituelle, les ontologies indigènes et l'épistémologie de la science, la relationnalité, notamment avec les non-humains.

Sa participation au projet ERC Healing Encounters constitue un deuxième chapitre de recherche fondamentale sur la praxis autochtone et son internationalisation. Au cœur de sa démarche aujourd'hui se trouve (1) un engagement profond pour une prise de conscience politique et écologique concernant les relations et les sujets que la recherche anthropologique rassemble et met en œuvre ainsi que (2) l'ambition d'élargir l'étude, la compréhension et le respect de modes de vie non productivistes, indigènes, résilients  et décolonisés. Elle est principalement active dans le sous-projet  « Healing in the Forest »: elle y aborde les questions de production indigène et coloniale du savoir, du sens et de la guérison. Elle travaille principalement avec les communautés urbanisées Shipibo en Amazonie péruvienne.

EN POURSUIVANT VOTRE NAVIGATION SUR CE SITE, VOUS ACCEPTEZ L’UTILISATION DE COOKIES OU AUTRES TRACEURS AFIN DE RÉALISER DES STATISTIQUES DE VISITES.