Projet GENDHI - Gender and Health Inequalities : from embodiment to health care cascade

Troisième séance du café Genre & Santé organisé par le Cermes3

26 février 2020, de 13h à 14h30

Salle de séminaire du Cermes3, campus CNRS, 7 rue Guy Môquet, 94800 Villejuif

Cette séance spéciale nous permettra d'échanger avec Nathalie Bajos (CESP) à propos du nouveau projet ERC Synergy Genre et Santé dont vous trouverez un court descriptif ci-dessous.

Projet GENDHI - Gender and Health Inequalities : from embodiment to health care cascade

Chercheurs principaux : Nathalie Bajos (Inserm ; coordinatrice principale), Michelle Kelly-Irving (Inserm), Muriel Darmon (CNRS) et Pierre-Yves Geoffard (PSE).

Eléments institutionnels : Coordination assurée par l'Inserm. PSE est partenaire du projet et recrutera une équipe de jeunes chercheurs notamment.

Résumé

Dans tous les pays européens, les inégalités sociales de santé demeurent omniprésentes. De nombreuses recherches ont identifié un certain nombre de facteurs sociaux ayant un impact sur la santé alors que d’autres ont précisé le rôle du système de santé dans l’évolution de ces inégalités. Cependant, le genre, en tant que rapport social de pouvoir entre hommes et femmes, est rarement considéré comme un facteur déterminant des inégalités en matière de santé et, lorsqu’il en est question, les cadres théoriques évoqués sont rarement pertinents. De plus, alors que les études en sciences sociales ignorent généralement les processus biologiques, les différences entre les sexes dans la recherche biomédicale sont souvent interprétées comme biologiquement irréductibles.

L’objectif de ce projet est de documenter et d’expliquer comment le genre recoupe d’autres hiérarchies sociales (classe sociale et appartenance ethnique) pour produire des inégalités sociales en matière de santé, de l’enfance jusqu’à la fin de l’âge adulte. En adoptant une perspective basée sur le parcours de vie, les chercheurs examineront deux questions de recherche complémentaires : premièrement, la « représentation de la santé selon le genre » ou la manière dont les corps en bonne ou en mauvaise santé sont socialement construits ; et deuxièmement, une « liste de soins de santé différenciée par le genre » ou la manière dont les comportements et les schémas de soins en matière de santé sont façonnés par le genre. Dans ce cadre, l’équipe se concentrera sur l’hypertension et l’infarctus du myocarde, la dépression, la maladie d’Alzheimer et le cancer colorectal.

La démarche est résolument pluridisciplinaire, associant sciences sociales et épidémiologie, en étroite collaboration avec les cliniciens. Les chercheurs développeront une analyse de triangulation basée sur une analyse quantitative secondaire de six grandes enquêtes transversales et sondages de groupes comprenant des marqueurs biologiques, des monographies familiales, des entretiens avec des jeunes, des patients et des professionnels de la santé, et des observations ethnographiques de visites médicales.

Les personnes n'appartenant pas au Cermes3 qui souhaitent assister à la séance doivent se faire connaitre (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. de manière à pouvoir accéder au site.

EN POURSUIVANT VOTRE NAVIGATION SUR CE SITE, VOUS ACCEPTEZ L’UTILISATION DE COOKIES OU AUTRES TRACEURS AFIN DE RÉALISER DES STATISTIQUES DE VISITES.