Chercheurs et réseaux sociaux : comment construire une présence savante sur Internet

Première séance du séminaire "Science ouverte : enjeux et méthodes"

Le 29 septembre 2020, de 10h à 12h

Salle de conférence du bâtiment D, Campus CNRS, 7 rue Guy Môquet, 94800 Villejuif

 

2021 affiche seminaire sciences ouvertes 355x500

Julie Giovaccini du Centre Jean Pépin inaugurera ce cycle de séminaire par un volet consacré à la construction de la présence savante sur internet.

Inscriptions auprès d'Alexis Michaud (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Objectifs du séminaire

Chez les chercheurs (débutants ou confirmés), libre accès et science ouverte suscitent de nombreux questionnements teintés d’une certaine inquiétude. La science ouverte vise à construire un écosystème dans lequel les publications et – autant que possible – les données et outils de la recherche sont diffusés sans entraves, afin que la recherche soit plus cumulative, plus fortement étayée par des données, plus transparente, et d’accès plus universel. La mise en œuvre du Plan national pour la science ouverte (https://openarchiv.hypotheses.org/4767) par les établissements d’enseignement supérieur et de recherche (et les agences de financement) remet en cause beaucoup d’habitudes. Afin de choisir judicieusement où publier, de savoir élaborer un Plan de Gestion des Données, de s’assurer qu’on satisfait bien aux obligations juridiques et éthiques liées à la collecte et au traitement des données, il est utile de disposer d’un bon bagage théorique et pratique. L’objet du séminaire est de permettre aux participants de mesurer tout ce que les sciences du langage (et plus généralement les sciences humaines) ont à gagner de pratiques de Science ouverte, et d’en tirer parti pour leur projet, notamment en gagnant le droit et l’éthique comme alliés dans leur recherche (voir https://ethiquedroit.hypotheses.org/3003). Il s’agit d’allier toujours dans ce cheminement ce que la science ouverte rend possible avec ce que l’intérêt prescrit, afin que bonnes pratiques et perspectives de développement de carrière ne se trouvent pas divisées.

À chaque séance, le temps sera également réparti entre un exposé thématique (assuré par un théoricien et/ou praticien confirmé) et une discussion en mode « maïeutique » au sujet des travaux des doctorants. 

Il est prévu que le séminaire se poursuive (dans un cadre à définir) au second semestre, afin de permettre une continuité des échanges au long de l’année universitaire. 

Contenu

29.09.2020 – 10h-12h    
* Chercheurs et réseaux sociaux : comment construire une présence savante sur Internet (Julie Giovacchini, Centre Jean Pépin - CNRS)

 06.10.2020 – 10h-12h    
* Où publier ? Revues et maisons d’édition en sciences du langage – qualité du processus éditorial, visibilité des travaux et reconnaissance (Alexis Michaud et Raphaëlle Chossenot, Lacito - CNRS)

 10.11.2020 – 10h-12h    
* Questions juridiques (1/3) : Le droit en science ouverte (Lionel Maurel, Directeur adjoint scientifique de l’Institut des Sciences humaines et sociales du CNRS)

 15.12.2020 – 10h-12h    
* Gestion des données de la recherche : fonctionnement de l’archive ouverte Pangloss, https://pangloss.cnrs.fr/  (Alexis Michaud et Séverine Guillaume, Lacito - CNRS)

 19.01.2021 – 10h-12h    
* Questions juridiques (2/3) : droit d’auteur, propriété intellectuelle et diffusion des savoirs (Nathalie Olivier, service Partenariats et valorisation de la délégation CNRS Paris-Villejuif)

 09.02.2021 – 10h-12h    
(à confirmer) Questions juridiques (3/3) : droit d’auteur et données orales (Stefano Manfredi, Sedyl – CNRS) 

 Possibilités d’exposés supplémentaires au deuxième semestre, dans un cadre à définir : 

  • Exposé d’un.e collègue de la Direction de l’information scientifique et technique du CNRS au sujet des archives ouvertes et du projet du CNRS en matière de Science ouverte
  • Le cycle de vie des données vu par une ingénieur gestionnaire de collection numérique : la phonothèque du Musée de l'Homme, https://archives.crem-cnrs.fr/ (Joséphine Simonnot)

Horaires

Les mardis de 10h à 12h

  • 29 septembre 2020
  • 6 octobre 2020
  • 10 novembre 2020
  • 15 décembre 2020
  • 19 janvier 2021
  • 9 février 2021

Ressources liées aux interventions

En préparation de l’exposé de Lionel Maurel, une lecture incontournable : le Carnet de recherche S.I.Lex, dont la fréquentation régulière est vivement recommandée. On pourra débuter la lecture ici, par exemple (choix tout subjectif !)

Bibliographie et autres ressources

Le groupe Zotero « HAL, Open Access, Communs » joue le rôle de répertoire bibliographique pour le séminaire. Le groupe est semi-public : tout le monde peut lire mais tout le monde ne peut pas contribuer. Cette configuration autorise à y partager des fichiers. Si vous souhaitez contribuer, vous pouvez écrire aux organisateurs pour demander l’accès complet. 

Le Comité pour la Science Ouverte (Si leur site ne répondait pas, resterait leur compte Twitter).

DoRANum, une plateforme d’auto-formation en ligne sur la gestion et la partage des données de la recherche. (Egalement sur Twitter.) Un webinaire aura lieu le jeudi 24 septembre 2020, de 10h30 à 11h30. Pour participer à ce webinaire, on peut s’inscrire via ce lien

Le manuel collaboratif de formation à la Science Ouverte de Foster Open Science, The Open Science Training Handbook. 

Historique

En mars 2018, le campus CNRS de Villejuif accueillait une matinée de réflexion et sensibilisation organisée par Julie Giovacchini et Elodie Chacon sur le thème Science ouverte et libres savoirs : l’Open Access , un défi scientifique et politique. Il s’agissait notamment de :

  • comprendre la Loi pour une République numérique
  • diffuser ses publications
  • identifier les prédateurs
  • choisir ses outils 

Etaient notamment invités Pierre-Carl Langlais (chercheur en sciences de l’information et de la communication, GRIPIC) et Armelle Thomas (chargée de la promotion et l’information sur l’Information Scientifique et Technique, Maison des Sciences de l’Homme de Dijon).

A la suite de cet événement, un groupe s’est constitué autour de Julie Giovacchini, Raphaëlle Chossenot et Jean-Baptiste Maistre. Des échanges auxquels ont participé Anne Bélingard, Karine Gay, Agathe Marion, Isabelle Michel, Nathalie Olivier, Duna Troiani, Sophie Vassilaki, Bernard Weiss, Houcin Zerroug… ont abouti à la formulation d’un projet de séminaire, qui a été accrédité par la Sorbonne Nouvelle et par l’Inalco.

Retrouvez le programme sur le carnet Hypothèse Himalco

https://himalco.hypotheses.org/566

EN POURSUIVANT VOTRE NAVIGATION SUR CE SITE, VOUS ACCEPTEZ L’UTILISATION DE COOKIES OU AUTRES TRACEURS AFIN DE RÉALISER DES STATISTIQUES DE VISITES.