Skip to main content

Viruses and Reproductive Injustice. Zika in Brazil

Ilana Löwy, historienne au Cermes3, présentera son dernier ouvrage lors de la prochaine séance de Chercheur(e)s à l'ouvrage

27 février 2024, de 13h15 à 14h15

Campus CNRS de Villejuif, bâtiment D, salle de conférence ou en visioconférence

2024 chercheures a louvrage lowyLes séances de Chercheur(e)s à l'ouvrage sont l’occasion pour un(e) chercheur(e) ou un(e) ingénieur(e) du campus de Villejuif de présenter l’une de ses dernières publications ou son travail dans l'édition scientifique. 

Lors de la prochaine séance, llana Löwy, autrice de l'ouvrage "Viruses and Reproductive Injustice. Zika in Brazil" et historienne au Cermes3 débattra avec Lucile Ruault, sociologue, au Cermes3. 

Au Brésil, l'épidémie de virus Zika a entraîné la naissance de plusieurs milliers d'enfants souffrant de graves lésions cérébrales. Bien que les maladies transmises par lesmoustiques touchent l'ensemble de la société, ces enfants sont nés presque exclusivement de femmes pauvres et généralement non-blanches. La thèse principale de cet ouvrage est que  cette épidémie a mis en évidence des disparités sanitaires extrêmes et une injustice en matière de procréation, seules les femmes les plus riches ayant accès à des avortements sûrs.

Ces disparités reflètent l’existence de clivages socio-économiques et raciaux/ethniques au Brésil. Une épidémie est donc à la fois un événement biologique et politique.

Lien vers la visioconférence

ID de réunion: 974 9610 5314

Code secret: MKN1G2


Copyright © 2024 Cermes3

Centre de recherche, médecine, sciences, santé, santé mentale, société
UMR CNRS 8211 - Unité Inserm 988 - EHESS - Université Paris Cité
 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Campus CNRS

7, rue Guy Môquet - BP 8
94801 Villejuif Cedex

Université Paris Cité

Campus Saint-Germain-des-Prés

Bâtiment Jacob (3ème étage)
45, rue des Saints-Pères
75270 Paris Cedex 06

logo inserm   logo cnrs logo universite parislogo ehess